Liens

www.asile-ne.ch, sans autre prétention que de rendre service, s’appuie partiellement sur d’autres sites d’information pour présenter ses différentes rubriques. Voici un certain nombre de ces sites avec une brève introduction résumant ce qu’ils sont.

Secrétariat d’État aux migrations SEM
Il s’agit de l’organe de la Confédération mettant en application la loi fédérale sur l’asile (anciennement nommé Office fédéral des migrations ODM). Le site de cet organe officiel est extrêmement complet pour aborder à peu près toutes les questions qu’on peut se poser sur l’asile et les réfugiés.

Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR
L’OSAR est une organisation faîtière regroupant 6 oeuvres d’entraide actives dans le domaine de l’asile. Elle est non-gouvernementale et politiquement et religieusement neutre. Elle se mobilise en faveur d’une politique d’asile humaine et juste et s’active par divers services auprès des requérants d’asile.

Vivre Ensemble, plateforme romande d’information et de documentation sur l’asile
Ce site de l’Association Vivre Ensemble propose différents dossiers d’actualité et de nombreux documents sur les réfugiés en Suisse et dans le monde. À l’appui de la défense du droit d’asile, il propose de nombreux services, dont un agenda participatif de manifestations sur l’asile et les migrations en Suisse, et surtout le Comptoir des médias, qui veut sensibiliser les médias à la nécessité d’une information «dénuée de préjugés.» Par ailleurs, l’Association publie cinq fois l’an une revue contribuant notamment à rendre visibles les actions et luttes se déroulant dans les différents cantons romands.

Observatoire romand du droit d’asile et des étrangers ODAE
Cette structure, soutenue par des très nombreux partenaires publics et privés, veut fournir des informations concrètes sur l’application en Suisse des lois sur l’asile et les étrangers. Elle se base sur des cas individuels observés sur le terrain et qui posent problème du point de vue du respect des droits humains.

Centre de droit des migrations CDM
Le Centre de droit des migrations (CDM) est un Centre universitaire de recherche et d’enseignement spécialisé dans les domaines du droit des migrations et des politiques migratoires. Il regroupe trois facultés de droit (universités de Neuchâtel, Berne et Fribourg) et la faculté de lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel. Pascal Mahon, prof. à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel, est membre du comité directeur et de la direction du CDM.

Association jurassienne pour l’accueil des migrants AJAM
L’AJAM, organe de l’État jurassien, est chargé de l’accueil, de l’hébergement et de la prise en charge sociale des requérants d’asile attribués au canton du Jura (1% des requérants en Suisse). Elle assure aussi l’accompagnement social des réfugiés, des personnes admises provisoirement et de celles sur lesquelles il n’y a pas eu d’entrée en matière.

Haut commissariat de l’ONU aux réfugiés HCR
Ce site aborde toutes les questions générales (internationales) liées aux réfugiés, mais également de nombreux aspects suisses (législation, journée nationale, symposium). Il propose documentations, matériel éducatif, statistiques et questions-réponses.

Organisation internationale pour les migrations OIM
Créée en 1951, cet organisme de l’ONU, qui regroupe 166 Etats, est chargé de veiller au bien-être, à la sécurité et à la participation des migrants. Il intervient principalement dans les situations d’urgence.

Caritas Suisse
Caritas participe à la prise en charge des requérants d‘asile, des personnes provisoirement admises et des réfugiés reconnus. Elle propose logements, cours, conseils et aide au retour.

Solidarités sans frontière SOSF
Solidarité sans frontières est une association suisse basée à Berne. Elle lutte « pour l’intégration des migrants.e.s dans la société et contre l’exclusion et la marginalisation, l’arbitraire et la répression, et contre les expulsions brutales ».

Plateforme « Société civile dans les centres fédéraux d’asile » SCCFA
Cette plateforme, fondée en 2015, réunit des personnes de la société civile et d’instituts spécialisés. Elle se positionne pour un engagement civique dans et autour des centres fédéraux d’asile, défend le principe d’une coopération avec les instances publiques concernées et encourage les échanges et le dialogue.