La Ville de Bienne pourrait accueillir 300 réfugiés supplémentaires

Hier à Bienne, le Conseil de ville (législatif) a accepté un postulat Judith Schmid (POP) demandant aux autorités d’accueillir 300 réfugiés supplémentaires.

Selon une information publiée par le Journal du Jura, la ville pourrait ainsi accueillir davantage de réfugiés qui ont gagné les côtes grecques ou italiennes. Pour cela, il lui est demandé de créer davantage d’infrastructures d’accueil et d’organiser l’hébergement des migrants chez des particuliers prêts à les accueillir.

Bienne rejoint donc le réseau européen des «villes-refuges». Ce mouvement est né à Barcelone et à Madrid il y a deux ans pour dénoncer l’attentisme des gouvernements. Depuis, plusieurs villes l’ont rejoint, dont Berne, Lausanne et Genève. En février, les parlementaires bernois avaient ainsi accepté d’accueillir 1500 réfugiés supplémentaires. Le Conseil municipal (exécutif) de la capitale avait accueilli positivement l’idée, ce qui n’a pas été le cas à Bienne. L’exécutif biennois proposait en effet de rejeter le postulat, arguant notamment qu’il n’existe aucune base légale pour un accueil direct de requérants d’asile.