Neuchâtel se lance pour que Perreux soit déjà opérationnel en 2018

 

Le canton de Neuchâtel a l’intention d’ouvrir dès l’année prochaine une phase pilote des nouvelles procédures d’asile accélérées sur le site de Perreux. Il en a informé mardi les autres cantons romands lors d’une séance de travail organisée à Berne par la Confédération. Cette expérience serait comparable à celle qui a lieu actuellement à Zurich.

Le canton de Fribourg s’associerait également à cette expérience à Chevrilles. Cette localité fribourgeoise, comme Boudry (Perreux), sont destinés à devenir deux des cinq centres fédéraux pour requérants d’asile (CFA) au sens de la nouvelle structure fédérale qui entrera en force en 2019. Cette expérience neuchâteloise et fribourgeoise, indique le Département fédéral de justice et police dans un communiqué, « devrait permettre aux acteurs institutionnels concernés d’établir une collaboration qui facilitera la mise en œuvre du nouveau système ».

Lors de cette séance réunissant notamment la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et les conseillers d’Etat romands, il a aussi été question, à propos de Perreux, du souhait fédéral d’augmenter la durée du bail au-delà de 2028.